Fraude de paiement par carte : comment les hackers utilisent-ils des ressemblances numériques ?

Toutefois, il ne faut pas oublier que la fraude quotidienne par carte de crédit entraine des pertes financières bien plus importantes. Le rapport Nilson estime par exemple que l’utilisation frauduleuse d’une carte de crédit peut entrainer à elle seule des pertes de 24 milliards de dollars en une année. Heureusement, cette pratique devient plus difficile actuellement grâce aux mesures de sécurité appliquées par les banques et plateformes de paiement en ligne.

Empreintes digitales numériques : lorsque les criminels empruntent votre identité

Un masque numérique est généralement constitué d’une empreinte digitale numérique (historique web, informations sur le système d’exploitation et le navigateur, plug-ins installés, info carte de crédit, etc.) ainsi que des informations sur les habitudes comportementales d’un utilisateur.

Mais pourquoi les fraudeurs vendent-ils ces masques ? Et quel rapport avec la fraude à la carte ?

Les masques numériques sont utilisés par les systèmes anti-fraude pour vérifier et identifier les utilisateurs. Si l’identité numérique présentée correspond à un masque précédemment attribué au même utilisateur, toute transaction est considérée comme légitime. Pour de nombreuses banques, cela signifie qu’il n’est plus nécessaire d’envoyer un code 3D sécurisé ou une notification au titulaire du compte pour confirmer la transaction. Ainsi, si des cybercriminels parviennent à voler votre masque numérique avec vos références bancaires en ligne, ils exploiteront votre code confidentiel. Le système anti-fraude validera par la suite l’opération de paiement réalisé par le hacker (supposant qu’il s’agit bien de vous) et ne va pas le signaler comme fraude. En raison de cela, les criminels peuvent facilement retirer de l’argent sur votre carte sans se faire remarquer.

Comment peut-on recueillir vos empreintes numériques ?

Mais comment les cybercriminels derrière Genesis obtiennent-ils les données qu’ils vendent ? La réponse : par le biais de divers types de logiciels malveillants. Notez bien que tous les programmes malveillants ne tentent pas toujours de crypter vos données pour un achat et un paiement ou pour voler votre argent via votre appareil. Certains types de malwares se comportent de manière discrète et silencieuse. Ils recueillent le plus de données possibles sur la victime pour ensuite créer le masque numérique vendu par Genesis.

Comment se protéger contre les fraudes par carte ?

Afin d’assurer une protection optimale des données et transactions en ligne, l’introduction d’une authentification à deux facteurs est non seulement nécessaire, mais obligatoire pour les banques. En plus de la 2FA, un deuxième niveau de sécurité est requis : une saisie de données biométriques par balayage des empreintes digitales et de l’iris ou une reconnaissance faciale. En outre, les établissements bancaires doivent connaitre tous les types de fraude par carte et se mettre à jour régulièrement sinon les mesures anti-fraude ne peuvent pas être mises en œuvre avec succès.

.

Comment éviter les escroqueries et les fraudes financières ?
L’épargne programmée : de quoi s’agit-il et comment fonctionne-t-elle ?