Couple : quels sont les avantages et inconvénients du compte commun ?

Le compte joint, comme son nom l’indique, peut être enregistré pour plusieurs personnes. Mais connaissez-vous ses avantages et ses inconvénients ? Le but des comptes joints est de permettre aux couples de gérer ensemble leur argent, d’un simple compte à un loyer, bref, toutes les dépenses d’une famille. Le partage d’un compte présente de nombreux avantages : d’une part, il devient beaucoup plus facile de payer des factures communes, ce qui évite de devoir envoyer de l’argent à l’autre. Il facilite également le suivi de vos dépenses mensuelles communes.

Avantages du compte joint

L’économie est un différentiel, s’il y a une coïncidence entre les objectifs des parties, dans une famille ou un couple, il est possible d’ouvrir un seul compte au lieu de deux ou plus. Toute personne peut déléguer un autre des co-titulaires du compte pour effectuer les opérations. Mais ce n’est pas tout. Le compte commun est très avantageux, car il permet aux responsables d’avoir une vue d’ensemble claire de la structure du budget familial. Il en va de même pour une société dont les copropriétaires, tels que le mari et la femme, le frère et la sœur, travaillent dans la même équipe. Si vous payez tous les deux un montant fixe chaque mois, cela devrait également permettre d’éviter les discussions sur l’argent, car aucun de vous deux ne contribuera plus que le montant convenu. En outre, s’il vous reste de l’argent sur le compte commun après avoir pris en charge tous vos frais essentiels, vous pouvez tous deux décider de la meilleure façon de l’utiliser. À bien des égards, le succès d’un compte bancaire commun dépend de la réussite de votre relation. Tant que vous êtes honnêtes et ouverts les uns avec les autres, vous ne devriez pas avoir de surprises en ce qui concerne vos finances. Et n’oubliez pas que vous pouvez ouvrir un compte bancaire commun tout en ayant votre propre compte chèque standard. Tout dépend de ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre partenaire. Les avantages du compte joint sont nombreux et expliquent la popularité de ce type de compte auprès des Français. Le plus souvent plébiscité par les couples, il permet aussi de faciliter la gestion des dépenses au sein d’une colocation par exemple. Dès lors que plusieurs personnes ont des dépenses en commun : loyer, électricité, courses, mais aussi garde d’enfant ou vacances, par exemple : le compte joint rend plus aisé la gestion des dépenses communes. Notez aussi que le compte joint n’est pas limité au compte courant et concerne quatre types de comptes bancaires. En effet, on peut ouvrir un compte joint pour un compte courant, un livret d’épargne bancaire, un compte-titres, ou encore un compte à terme. Il permet donc non seulement de mettre en commun ses revenus pour mieux gérer les dépenses communes, mais aussi de mettre en commun ses revenus pour cumuler son épargne.

Inconvénients du compte commun

Plus que des inconvénients, il faut parler des risques dans un compte commun. La fiabilité et la précision sont des exigences essentielles pour les autres copropriétaires. Il n’est pas rare que ceux qui ont ouvert ce compte se retrouvent dans le rouge parce que l’une des parties intéressées a gaspillé de l’argent. Il est évident que le droit de recours est une option valable pour la partie lésée. Il est important de renforcer, la sécurité de vos finances communes dépend beaucoup de la sécurité de votre relation. Donc, bien sûr, si vous ouvrez un compte joint, vous vous engagez à partager vos informations financières avec votre partenaire et à lui donner accès à votre argent. Vous et votre partenaire saurez combien l’autre personne gagne, combien d’argent vous dépensez et à quoi, en plus de toutes vos autres habitudes financières. Si la relation ne fonctionne pas et que vous vous séparez, et qu’il devient évident que l’autre moitié vous a caché des secrets en matière d’argent, vos propres finances pourraient elles aussi être mises à mal. Convenez de ce qu’il faut en faire si la relation prend fin. Le cotitulaire connaît tout des mouvements du compte. Dans un autre registre, l’inconvénient principal du compte commun réside dans le fait que les cotitulaires sont solidairement responsables de sa tenue. Ainsi, avec le compte joint existe le risque d’être associé à une interdiction bancaire et celui d’avoir à répondre de dettes contractées par l’autre cotitulaire. En effet, en cas d’incident, la banque peut demander à n’importe quel titulaire de régulariser la situation, même s’il n’en est pas à l’origine. Seront également déduits du compte joint, les frais liés à un incident de paiement tels que chèque sans provision, rejet de virement ou de prélèvement, découvert non autorisé, etc. Même si vous n’êtes pas fautif, vous pourrez être tenu responsable par la banque. Il est donc recommandé d’ouvrir un compte joint avec quelqu’un de confiance et de limiter son utilisation aux dépenses communes des cotitulaires. Il existe cependant une solution spécifiée dans l’article L131-80 du Code Monétaire et Financier pour éviter que l’ensemble des cosignataires ne pâtisse des irrégularités de l’un d’entre eux. Vous pouvez en effet, au moment de la signature de la convention de compte ou plus tard en envoyant une lettre conjointe au directeur d’agence, désigner un « responsable du compte » qui, le cas échéant, sera seul responsable des irrégularités pouvant intervenir sur le compte. Par exemple, en cas d’émission de chèque sans provision, les autres cotitulaires n’auront pas à faire face à l’interdiction bancaire. D’autre part, s’il y a découvert, il est toujours possible de se désolidariser du compte joint en informant la banque et les cotitulaires de sa décision via un courrier recommandé avec accusé de réception. Le sortant, à compter de la date de son départ, ne peut plus être tenu responsable des mouvements sur le compte. À noter : un compte joint peut être transformé en compte indivis ou compte en indivision. Il faut donc l’accord express de l’ensemble des cosignataires pour effectuer n’importe quelle opération.

Comment ouvrir un compte commun ?

Un compte bancaire commun n’est pas différent de l’ouverture d’un compte unique. Comme pour l’ouverture d’un compte bancaire standard, vous devrez vous adresser directement à votre banque, organiser les documents que vous devrez signer et les preuves d’identité dont vous aurez besoin pour ouvrir le compte. Vous pouvez aussi simplement ajouter votre partenaire à votre compte existant. Lorsque vous souscrivez à un compte joint, la banque vous demande comment vous voulez gérer le compte. Chacun d’entre eux sera invité à souscrire à un compte commun qui indique à la banque comment vous souhaitez gérer votre compte.

Que se passe-t-il si, l’un des cotitulaires décède ?

Si le pire vous arrive, à vous ou à votre partenaire, le solde du compte sera automatiquement transmis au co-titulaire du compte restant. Il sera seul responsable de la gestion du compte.

Conclusion

Comme vous l’avez vu, un compte bancaire commun présente plusieurs avantages et inconvénients. D’une part, il peut offrir un moyen pratique pour un couple de gérer ses finances mensuelles, tout en offrant une certaine souplesse pour décider qui est responsable de quoi. Toutefois, il convient de rappeler que dans un compte commun, il y a une responsabilité conjointe : par exemple, si votre partenaire est démotivé, ainsi que si la relation échoue, les deux seront responsables de la manière dont vous séparez vos finances. Comme toute relation réussie, un compte bancaire commun nécessite un engagement sérieux et, en outre, l’ouverture d’un compte avec votre partenaire peut même marquer le début d’une nouvelle relation avec vos finances. Quelle est votre expérience en matière de compte commun ? Si ce n’est pas déjà fait, voulez-vous en ouvrir un ?

Comment éviter les escroqueries et les fraudes financières ?
L’épargne programmée : de quoi s’agit-il et comment fonctionne-t-elle ?